Un guide pragmatique de l’optimisation des stocks

Sam Phipps

Dernière mise à jour: March 19, 2024 | 4 min
Sam Phips

L’optimisation des stocks semble être une chose facile à réaliser

En apparence, il s’agit simplement de commander la bonne quantité de stock au bon moment.

Le “quand” et le “combien” sont vos deux questions clés.

La partie “Quand” du casse-tête est guidée par le coût des stocks par rapport au risque de rupture de stock. Et le “combien” est défini par le coût des stocks par rapport au coût de passation de commandes.

C’est simple ?

Pas tout à fait.

L’optimisation de ces éléments peut avoir un aspect différent selon votre point de vue.

Les services financiers, le service commercial, l’informatique, les achats et la logistique auront tous une perspective unique sur la bonne façon d’optimiser les stocks, et même à quoi ressemble l’optimisation.

Votre service financier peut vouloir examiner les coûts du capital investi et s’assurer que l’obsolescence est prise en compte.

Le service commercial veut de bonnes marges et des clients satisfaits.

Et qu’en est-il de votre équipe informatique ? Eh bien, ils veulent probablement juste avoir la paix et pouvoir dormir la nuit.

Alors, qui assume la responsabilité ?

De nombreuses entreprises ne connaissent pas la réponse à cette question. Par conséquent, elles se retrouvent avec une situation ou leurs stocks sont non optimisés mais aussi totalement en déséquilibre.

Qu’est-ce que l’optimisation des stocks?

Le comportement des clients change constamment.

Les assortiments évoluent. La demande fluctue. Et votre approvisionnement n’est jamais stable.

Il est donc essentiel d’ajuster vos niveaux de stock au rythme du marché. Si vos niveaux ne correspondent pas aux attentes de vos clients, vous ne tarderez pas à vous demander où tout a dérapé.

Il est essentiel de s’arrêter régulièrement et de réévaluer les processus qui doivent permettre une gestion rentable des stocks. Par example.

  • Votre assortiment bénéficie-t-il de la notoriété stratégique qu’il mérite ?
  • Savez-vous quels articles doivent être stockés ? Et pourquoi ?
  • Savez-vous quelle quantité de chaque article il vous faut, pour éviter les ruptures de stock et les ventes perdues ?
  • Avez-vous mis en place des principes solides pour contrôler vos stocks ?

Pour que vos stocks offrent des avantages concurrentiels tangibles, ce sont des questions que vous ne pouvez pas vous permettre d’ignorer.

Les ingrédients d’une optimisation efficace des stocks

Une “bonne gestion des stocks” permet de s’assurer que les bonnes marchandises sont disponibles dans la bonne quantité, avec une rotation des stocks adéquate.

Toutefois, si vous vous concentrez sur les cinq domaines ci-dessous, vous mettrez en place un processus de gestion des stocks encore plus rentable. Un processus qui vous fera passer de bon à excellent.

Cheklist Optimisation Des Stocks

Prévision de la demande

Des prévisions fiables constituent une base sûre pour toutes les décisions. Qu’il s’agisse des assortiments, du volume d’achat ou des stocks de sécurité.

Les données historiques sont souvent utilisées en combinaison avec des connaissances sur la rotation des stocks, les niveaux de commande actuels et les prévisions de ventes futures.

Mais il est important de se demander si les processus de prévision existants sont à jour.

De même, la qualité de la prévision est-elle satisfaisante ? Souvent, même avec des efforts modestes, les possibilités d’amélioration sont rapidement identifiées.

Conseil : Vous souhaitez obtenir une vision plus claire de la demande ? Consultez notre guide de la planification de la demande et découvrez comment améliorer la précision des prévisions dès aujourd’hui.

New call-to-action

Données de base

Les processus d’une entreprise sont aussi bons que les données sur lesquelles ils reposent.

De mauvaises données conduisent à de mauvaises prises de décision.

Et les mauvaises décisions se traduisent par des excès coûteux, des ruptures de stock paralysantes et des clients mécontents. Ce n’est pas une bonne nouvelle, quel que soit le département dans lequel vous travaillez. Alors, à quelle fréquence vos données de base des stocks sont-elles réévaluées ?

Avez-vous les bons délais de livraison dans le système ? Les quantités minimales de commande de vos fournisseurs sont-elles à jour ? Vos règles de niveaux de service et vos niveaux de stock de sécurité sont-ils appropriés ?

Conseil : Il est facile d’oublier cet élément essentiel du processus de décision pour l’optimisation des stocks. Assurez-vous que tous vos paramètres sont à jour avec notre guide étape par étape pour le succès des données de base !

Compétences humaines

Malheureusement, pour certains, l’être humain joue un rôle central dans la réalisation de l’optimisation des stocks.

Il est donc essentiel que vos collaborateurs sachent quels leviers ils doivent actionner. La création d’une vue d’ensemble et d’une compréhension commune des flux de stocks n’est donc pas facultative. Toutes les personnes concernées doivent avoir les connaissances suffisantes.

Il est également essentiel que les rôles et les responsabilités de la chaîne d’approvisionnement soient clairement définis.

  • Qui est propriétaire des données de base ?
  • Qui est responsable de la fiabilité des prévisions ?
  • Qui détermine en dernier ressort le niveau de service ?

Sans les connaissances et la responsabilité appropriées, l’ensemble du processus de gestion des stocks pourrait être entravé par des erreurs et des inefficacités.

Gestion des relations

Le domaine suivant qui contribue à une optimisation réussie des stocks est la gestion des relations avec les clients et les fournisseurs.

La solidité d’une chaîne n’excède pas celle de son maillon le plus faible.

La communication et le partage d’informations sont essentiels pour prendre des décisions efficaces. Ainsi que pour prendre des mesures correctives lorsque l’offre ne s’aligne pas sur la demande.

Support logiciel

L’optimisation des stocks nécessite généralement des tonnes de données et des centaines d’algorithmes.

Mais ce n’est pas une information utile si vous êtes au milieu d’une bataille avec un fanatique des feuilles de calcul. Quelqu’un qui essaie de fournir des informations pertinentes pour la prise de décision par le biais d’un processus manuel et fastidieux. Mais combinez cela avec un outil encombrant et cela devient une voie rapide vers le désastre.

Pour prendre de bonnes décisions en matière d’optimisation des stocks, les processus de stocks doivent être soutenus par les bons outils.

Conseil : Plus de 1500 entreprises dans le monde font confiance à notre plateforme d’optimisation de la chaîne d’approvisionnement. Découvrez comment Slim4, peut vous aider à prendre le contrôle de vos stocks.

5 étapes sur la voie de l’optimisation des stocks.

Nous avons parlé des conditions préalables à une optimisation réussie des stocks. Mais quelles sont les étapes à suivre pour réaliser les gains de votre chaîne d’approvisionnement.

Considérez la section suivante comme une recette du succès. Bien sûr, c’est au fruit qu’on juge l’arbre. Mais on ne peut pas faire un gâteau sans casser quelques œufs !

Voici les mesures de base que vous devez prendre :

  1. Nettoyer l’obsolescence
  2. Déterminer la composition des stocks
  3. Définir le contrôle des priorités
  4. Calculer le stock optimal par article
  5. Optimiser les coûts logistiques

les étapes de l'optimisation des stocks

 

1. Nettoyer l’obsolescence

Comme dans de nombreux parcours de vie, la première étape consiste à accepter que vous ayez un problème. Dans le contexte de l’optimisation des stocks, cela signifie reconnaître que vous conservez des stocks dont vous n’avez probablement pas besoin.

Analyser quels produits de votre assortiment sont obsolètes est votre priorité absolue. Vous obtiendrez ainsi des informations à prendre en compte immédiatement, mais aussi une aide à la planification à long terme.

Vous pouvez ensuite “nettoyer” votre entrepôt à partir de ces décisions. Qu’est-ce qui reste ? Qu’est-ce qui est envoyé dans l’abîme ?

En vérifiant deux fois les paramètres sur lesquels reposent ces décisions, vous aurez la certitude de faire les bons choix à chaque étape.

Cela vous permettra également de vous assurer que vous fournissez à l’entreprise des paramètres précis afin d’éviter des achats erronés dans les stocks futurs.

Un mélange d’articles nouveaux, matures et en fin de vie devient alors apparent.

2. Déterminer la composition des stocks

Tous les stocks ne sont pas créés de la même manière.

Alors, quelle forme doit prendre la composition de votre stock ? Combien de nouveaux articles devez-vous détenir ? Quelles réserves devez-vous vous accorder sur les articles toujours présents et bien vendus ? Et sur quoi pouvez-vous réduire vos pertes ?

L’optimisation des stocks consiste à ajuster ce que vous pouvez. En regardant le tableau ci-dessous, vous pouvez voir quels types de stocks il est judicieux de modifier, et quels articles vous devriez laisser tels quels.

Stock figé

Le stock figé est votre minimum d’inventaire. Votre base de référence. Vos produits toujours présents. Vous pouvez même être contractuellement obligé de détenir ce stock. Par conséquent, vous avez les mains liées. Vous ne pourriez probablement pas le réduire, même si vous le vouliez.

Stock stratégique

Le stock stratégique est là pour profiter des conditions du marché.

Votre fournisseur vous a peut-être proposé une offre que vous n’avez pas pu refuser et vous avez pris la décision délibérée d’acheter à terme tous les stocks dont vous avez besoin pour l’année suivante.

Vous détenez peut-être un niveau de stock spécial pour gagner ce nouveau client que votre équipe des ventes recherche.

Quoi qu’il en soit, la décision a été prise. Et ce stock se trouve maintenant dans votre entrepôt.

Stock d’introduction

Ce sont les articles sur lesquels vous avez décidé de prendre un risque.

Vous pouvez peut-être faire une analyse intelligente pour savoir combien vous pourriez vendre. Mais en fin de compte, ce stock est là pour vous permettre de démarrer. Une fois que vous aurez de vraies données de vente sur lesquelles travailler, vous pourrez commencer à optimiser ces produits.

Stock en route

C’est le stock qui est en mouvement. La commande a été passé ; le stock pourrait même être sur l’eau.

Bien sûr, si votre commande est déjà en train de traverser le canal de Panama, vous n’avez probablement plus d’options. Mais si la commande est toujours chez le fournisseur, vous pouvez peut-être la repousser ou l’accélérer pour qu’elle arrive plus tôt dans votre entrepôt.

Stock incorrect

Tout le monde fait des erreurs. Certains plus que d’autres. Un stock incorrect n’aurait jamais dû être commandé en premier lieu. Mais maintenant vous devez faire quelque chose à ce sujet.

Heureusement, un stock incorrect est déjà associé à une stratégie. Normalement, cela tourne autour de l’incinérateur. (Veuillez noter que d’autres options plus écologiques peuvent être disponibles).

Taille des lots et stock de sécurité

Enfin, un stock que nous pouvons optimiser correctement !

La taille des lots et le stock de sécurité sont deux catégories sur lesquelles vous pouvez et devez avoir une influence.

Cependant, une cause majeure de surstockage est que le stock de sécurité et la quantité commandée sont considérés comme des chiffres statiques. Ce n’est pas le cas.

La quantité que vous commandez, ou produisez, dépend naturellement de la quantité minimale de commande (MOQ) par fournisseur.

Conseil : Nous pouvons aller plus loin et calculer la quantité économique de commande (EOQ). Cliquez ici pour en savoir plus sur la façon dont vous pouvez appliquer la formule EOQ pour trouver l’équilibre parfait.

3. Définir le contrôle des priorités

Le principe de Pareto entre en jeu lorsqu’il s’agit de définir une priorité.

De même que “80 % de la richesse est détenue par 20 % de la population”, de même, dans de nombreuses entreprises, 80 % des ventes sont générées par seulement 20 % du portefeuille de produits.

Tous les produits ne sont pas créés de la même manière. Et vous saurez, sans même y penser, quels produits de votre assortiment contribuent à la part du lion de vos marges bénéficiaires.

Si vous avez lu cet article en pensant à votre propre entreprise, vous aurez compris où votre fonds de roulement menace de s’évaporer, quel stock vous pouvez et ne pouvez pas modifier, et vous connaîtrez donc les économies potentielles sur le fonds de roulement.

La question qui se pose maintenant est la suivante : comment optimiser les stocks pour réaliser ces économies ?

Et ce, sans affecter la disponibilité, et donc les niveaux de service pour vos clients fidèles.

M. Vilfredo Pareto entre en scène.

La règle des 80-20 s’applique à de nombreuses relations de cause à effet. Et il n’en sera pas autrement dans votre entreprise.

Quels sont les 20% qui déterminent 80% de votre chiffre d’affaires ? Ou 80% des lignes de commande ? Ou 80% de votre stock ?

Pour le savoir, faites une analyse ABC, A étant le plus important et C le moins important.

Cela permettra de savoir quels sont les 20% des articles qui déterminent 80% du chiffre d’affaires ET, par exemple, la marge.

Meilleur conseil : Une bonne analyse de l’assortiment peut révéler des informations surprenantes sur l’état de votre stock. Voici quelques conseils pratiques pour effectuer une analyse ABC de votre assortiment.

4. Calculer le stock optimal par article

Un célèbre dicton, dont l’auteur est inconnu, affirme qu’il ne faut s’inquiéter que des choses que l’on contrôle.

Tout ce qui est en dehors de cela ne vaut pas la peine d’être fait, car il y a peu de chances que vous influenciez le résultat.

Bien qu’il soit admirable de vouloir couvrir les risques de l’entreprise autant que possible, certaines choses échapperont toujours à votre contrôle.

Comme une tempête de neige qui affecte soudainement vos délais de livraison, par exemple.

Ou une autre pandémie. Ou un autre désastre politique, aussi tristement prévisible que cela puisse être.

La clé du calcul de votre stock optimal par article est d’équilibrer l’offre et la demande aussi étroitement que possible.

Quel est le moment optimal pour votre entreprise pour acheter ?

Commandez trop tôt et vous testerez les limites de l’entreprise. Vous prendrez plus de place et utiliserez plus de capital. Vous serez moins agile face à l’évolution des conditions du marché et mettrez l’entreprise en difficulté.

Mais si vous commandez trop tard, vous exposez votre entreprise à des risques. Vous risquez de perdre des clients à court terme et de nuire à la position de la marque à long terme.

Vous devriez effectuer une rétroconception de vos niveaux de stocks à partir des prévisions de la demande future. Il est beaucoup plus facile de prendre des décisions si votre demande est stable.

 

Inventory Optimisation Bar Chart

 

Si votre demande ressemble au graphique ci-dessus, il est assez facile de calculer le niveau de stock de base à mettre en place. Tout en vous assurant que vous avez un stock de sécurité pour couvrir le meilleur scénario.

Si la demande ressemble au graphique ci-dessous, elle est beaucoup plus difficile à prévoir et à couvrir par les stocks.

Inventory Optimisation Black Bar Chart

Connaître les ventes moyennes, le MOQ, le délai de livraison, le stock actuel et le stock de sécurité d’un article ne vous donnera toujours pas suffisamment de données pour prendre des décisions incisives.

Vous avez besoin d’informations sur le profil de la demande. Vous devez comprendre le profil de la demande. Vous devez comprendre les tendances émergentes.

Vous devez identifier les facteurs de risque connus liés à la demande. Et vous devez vous protéger contre les facteurs de volatilité de la demande que vous ne pouvez pas contrôler.

Ce n’est qu’alors que vous pourrez commencer à planifier un stock optimisé.

5. Optimiser les coûts logistiques

Avez-vous les stocks disponibles pour vous assurer que vos commandes seront exécutées ?

Si non, pouvez-vous les commander à temps ? Quels coûts supplémentaires cela pourrait-il engendrer ? Le fait de commander avec un délai plus court aura-t-il un impact sur les coûts de l’ensemble de l’entreprise ? Le fait de ne pas avoir de stock va-t-il créer une plus grande perturbation ? Et dans les deux cas, le coût supplémentaire est-il couvert par la marge de vente ?

Il est absolument impératif que vous compreniez les implications de la détention ou non de stock.

Comment cela affecte-t-il l’entreprise dans son ensemble ?

Comprenez-vous comment le fait de détenir ou non du stock a un impact sur l’entreprise ? Avoir un entrepôt, c’est bien. Mais s’il est rempli de produits dont vous n’avez pas besoin et dont vous n’aurez jamais besoin, cela représente un coût inutile.

Le remplir avec des produits dont vous avez besoin est une opportunité.

Slim4 > ERP et Excel

L’optimisation des stocks est simple (du moins en théorie) mais cela ne veut pas dire que ce n’est pas facile.

Par conséquent, s’appuyer sur des méthodes simplistes pour effectuer des analyses complexes n’est pas la meilleure option. En fait, si vous utilisez votre système ERP ou même Excel pour prendre des décisions complexes, vous risquez de vous retrouver avec plus de questions que de réponses.

Des questions comme “où avons-nous fait fausse route ?” Ou “pourquoi notre bénéfice réel est-il si inférieur au bénéfice prévu ?”

Si vous vendez un seul produit, à un flux constant de clients réguliers dont la demande ne fluctue jamais, Excel est probablement parfait. Mais je pense que ce n’est probablement pas votre cas.

Si votre activité est plus complexe que cela, vous avez besoin d’une solution plus robuste. Une solution qui soit efficace, transférable, reproductible et évolutif.

Tu as besoin de Slim4.

New call-to-action

Vous pouvez également en faire l’essaie

Ne vous contentez pas de nous croire sur parole. Suivez les étapes ci-dessous et voyez si vos outils de gestion des stocks actuels sont à

En utilisant votre logiciel actuel, prenez 5 articles de votre gamme et invitez 3 planificateurs à ajuster les paramètres suivants :

  • Augmentez le délai de livraison d’un mois.
  • Augmenter le niveau de service à 97%.
  • Augmenter manuellement les prévisions de ventes de 20%.

Demandez à voir quel est l’impact et combien ils doivent commander pour les 5 articles.

Voyez ensuite combien de temps il faut pour effectuer ces calculs et combien de clics sont nécessaires. S’agit-il d’un processus efficace ?

Les résultats sont-ils transférables ? Combien de réponses sont les mêmes ?

Les réponses sont-elles reproductibles ? Demandez-leur s’ils peuvent refaire la même chose le lendemain et, surtout, s’ils arrivent avec les mêmes réponses.

Et enfin, s’agit-il d’un processus évolutif ? Demandez à votre équipe ce dont elle aurait besoin pour personnaliser 200 articles supplémentaires.

Cela peut sembler être un exercice futile, et les résultats pourraient renforcer cette opinion, mais la réflexion derrière cette stratégie vous mènera loin dans l’optimisation des stocks. Elle met également en évidence la force d’outils comme Slim4, qui rendent le processus aussi simple que de cliquer sur un bouton.

Pour découvrir la robustesse de notre plateforme et les avantages que votre entreprise pourrait en tirer, contactez l’un de nos experts.

New call-to-action

FAQs sur le Inventory Optimisation

Pourquoi l’optimisation des stocks est-elle importante ?

L’optimisation de vos stocks vous permet de réduire votre fonds de roulement et d’améliorer votre niveau de service sans détenir trop de stocks.

Comment optimiser les stocks ?

L’optimisation des stocks consiste à atteindre l’équilibre parfait entre la demande et l’offre en évitant les coûts de stockage élevés ainsi que les ruptures de stock.

Quels sont les 4 types de gestion des stocks ?

Quatre méthodes populaires de gestion des stocks sont l’analyse ABC, le LIFO (Last In, First Out) et le FIFO (First In, First Out), le suivi des lots et le stock de sécurité.

Veuillez sélectionner votre région pour voir le contenu spécifique de votre pays.

x