“Il y a encore tant à gagner avec Slim4”

Slimstock a posé cinq questions à Nick Brouwer, Responsable Supply Chain et Utilisateur Slim4 chez Nedac Sorbo : Quel est son rôle ? Comment se déroule sa journée de travail ? Quel impact Slim4 a-t-il eu sur l’entreprise ? Quel est son plus grand défi actuellement ? Et quelles sont ses ambitions futures ?

Quel est votre rôle ?

Je supervise six approvisionneurs de différentes activités. Je gère les niveaux des stocks et les taux de service au niveau central. J’interviens également dans les cas d’urgence ou lorsque je suis sollicité par mes équipes. Par exemple, un fournisseur a récemment augmenté sa quantité minimum de commande à un niveau qui représentait le double de notre besoin annuel. Dans ce type de cas, je me rapproche de mes collègues des Achats et nous organisons une discussion avec le fournisseur.

Mon principal objectif au sein du Groupe Nedac Sorbo est d’améliorer le processus de planification. Je veux être sûr que les approvisionneurs tirent absolument le maximum de Slim4. Je veux également être sûr que leurs prises de décisions soient fondées uniquement sur des faits et non sur des intuitions. Je veux leur apprendre à travailler aussi efficacement que possible afin de consacrer plus de temps à l’amélioration des processus.

Comment se déroule votre journée de travail ?

Bien que je ne sois pas approvisionneur, je passe environ trois heures par jour sur Slim4. Le matin, je commence ma journée de travail par l’analyse du tableau de bord de Slim4. Cela me donne des informations détaillées sur la projection des niveaux de stocks sur une journée, une semaine et un mois. Si je vois des pics étranges ou inattendus, j’en recherche les causes et j’essaie de trouver des solutions avec les approvisionneurs.

Je n’ai pas de routine quotidienne. J’ai toutes sortes de rendez-vous dans la journée et je suis impliqué dans plusieurs projets d’amélioration. Je rencontre aussi régulièrement les fournisseurs pour discuter des problèmes en cours et nous utilisons Slim4 comme outil d’amélioration de la performance des livraisons.

Quel impact Slim4 a-t-il eu sur l’entreprise ?

Tout notre processus d’approvisionnement repose sur Slim4 : nous générons même nos commandes d’achat dans le système. Ces dernières sont alors transférées à notre ERP SAP qui gère ensuite les achats. Que se passerait-il si nous n’avions pas Slim4 ? Eh bien, nous devrions rechercher un autre système au plus vite. Nous pourrions même avoir recours à Excel en attendant. Notre entreprise ne peut pas fonctionner sans système de planification.

Sans Slim4, le processus d’approvisionnement prendrait énormément de temps. L’un des plus grand apports de Slim4 est qu’il priorise les tâches des approvisionneurs et qu’il fait ressortir les exceptions en indiquant le degré d’urgence de l’action correctrice.

Quel est votre plus grand défi actuellement ?

En ce moment, notre principal projet est axé sur l’intégration des processus de notre société sœur au Royaume-Uni, George East Housewares. Nous allons essayer de fusionner les deux activités afin de gérer les stocks dans le même environnement Slim4. Ce projet d’amélioration vise à harmoniser les assortiments entre les deux entreprises. Par exemple, si un produit est à plus forte rotation aux Pays-Bas qu’au Royaume-Uni, il pourrait être préférable de s’approvisionner aux Pays-Bas et inversement.

Par ailleurs, nous allons mener une analyse approfondie de l’ensemble de la gamme de produits afin d’avoir une vision plus claire de notre queue d’assortiment. Nous allons également nous plonger dans les processus et opérer, si nécessaire, les changements organisationnels qui nous permettront de garder le contrôle sur cette queue d’assortiment.

Quelles sont vos ambitions futures ?

Le rôle de Responsable Supply Chain étant encore assez nouveau pour moi, j’ai encore de quoi progresser dans la fonction sur les prochaines années. Il y a encore tant à gagner avec Slim4 et je souhaite que mon équipe consacre plus de temps aux tâches essentielles au lieu de s’occuper des questions secondaires.

Ce que j’aimerais faire dans cinq ans ? C’est difficile à dire. Cette année, je vais participer à la formation approfondie Mineure Optimisation des Stocks proposée par Slimstock. Je pense que cela suffit pour l’instant. Je suis une sorte de maniaque du contrôle : j’aime me confronter aux problèmes et je suis vraiment content de pouvoir améliorer les choses. C’est la raison pour laquelle c’est exactement le travail qui me convient le mieux.

Haut