Maximisation de vos flux de trésorerie

Une gestion de stocks efficace permet aux entreprises de réduire leurs stocks de 10 % à 30 % en moyenne. Mais comment cela se traduit-il financièrement ? Quels sont donc les coûts liés à vos stocks et comment un projet d'optimisation des stocks peut-il les réduire ? Plus important encore, comment une gestion efficace du besoin en fonds de roulement peut-elle aider votre entreprise à prospérer ?

Avant de pouvoir commencer à libérer du capital et à diminuer l'investissement dans les stocks, il est important d'abord de comprendre quels coûts sont liés à vos stocks pour optimiser votre approche de la gestion du besoin en fonds de roulement.

Dans les entreprises détentrices de stocks, la plupart des coûts supportés sont avant tout liés aux articles stockés à l'entrepôt. Pour résumer, nous limitons notre cartographie des coûts des stocks à trois coûts importants :

Coût du capital

Le coût du capital est le coût payé par une entreprise pour emprunter de l'argent ; il varie de façon significative en fonction du mode de financement. En pratique, il correspond au fameux Coût Moyen Pondéré du Capital (CMPC). Au niveau européen, le CMPC est de fait généralement compris entre 9 % et 12 % de la valeur des stocks.

Coût de stockage

Le coût de stockage est l'ensemble des coûts depuis la réception des biens jusqu'à leur vente. Leur méthode de calcul varie selon qu'ils sont fixes ou variables.

Coût du risque

Le coût du risque est la troisième composante des coûts des stocks. Il est principalement constitué des coûts relatifs à la péremption et à l'assurance contre l'incendie ou le vol.

 

Haut