stock outs

Explication de la quantité minimale de commande (MOQ)

minimum order quantity

5 faits que vous devez savoir sur les MOQ

Qu’est-ce que la quantité minimale de commande (MOQ) ? Dans un monde parfait, les fournisseurs fourniraient les produits dont votre entreprise a besoin dans la quantité exacte dont vous avez besoin. Plus important encore, ils seraient ravis de le faire sans frais supplémentaires.

Cependant, dans la réalité, passer des commandes auprès de fournisseurs est bien plus complexe. Étant donné que la plupart des fournisseurs imposent une quantité minimale de commande, toutes les contraintes doivent être prises en compte avant de passer la commande.

Mais qu’est-ce qu’une quantité minimale de commande ? Pourquoi les fournisseurs doivent-ils imposer de telles contraintes ? Quel est l’impact des quantités minimales de commande sur vos stocks ? Plus important encore, comment pouvez-vous optimiser les commandes d’achat pour satisfaire aux contraintes de commande sans exposer votre entreprise à des risques ?

Qu’est-ce que la quantité minimale de commande (MOQ) ?

Les quantités minimales de commande ou MOQ sont la taille minimale de commande que le fournisseur est prêt à accepter. Elle est souvent exprimée en nombre minimum d’unités. Toutefois, les fournisseurs peuvent également fixer la quantité minimale de commande en termes de valeur de la commande. Par exemple, le fournisseur ABC n’acceptera qu’une commande supérieure à 1 000 €.

En tant que contrainte majeure, il est important que les quantités minimales de commande pour chaque produit soient à jour et correctes dans les données de base. Si ce n’est pas le cas, cela peut entraîner des erreurs coûteuses ou des retards évitables lors de la passation de la commande.

minimum order quantity

Pourquoi les fournisseurs ont-ils une quantité minimale de commande ?

Bien que les MOQ soient susceptibles d’exclure certains clients potentiels, les fournisseurs doivent néanmoins s’assurer qu’ils réalisent des bénéfices. Après tout, le fournisseur a toujours des frais de transport, de stockage, de manutention et d’administration à couvrir. Souvent, ces frais généraux représentent un faible pourcentage de la valeur globale de la commande. Toutefois, plus la quantité commandée est faible, plus ces coûts grugent la marge bénéficiaire.

Prenons par exemple les scénarios suivants :

Dans le scénario A, le fournisseur réalise un bon bénéfice. Cependant, dans le scénario B, où les quantités commandées par les clients sont beaucoup plus faibles, le fournisseur ne réalise aucun bénéfice. Pire encore, si le fournisseur permettait aux clients d’acheter à l’unité, comme dans le scénario C, il enregistrerait une perte sur chaque transaction !

Bien qu’il ne s’agisse que d’un exemple simple, du point de vue du fournisseur, vendre les produits en si petites quantités n’a aucun sens du point de vue financier. C’est pourquoi les fournisseurs fixent des quantités minimales de commande afin de protéger leurs propres marges.

 

Quel impact les quantités minimales de commande ont-elles sur votre stock ?

minimum order quantityLes MOQ ont une influence majeure sur le nombre de jours de stock d’une entreprise ainsi que sur la fréquence des commandes auprès des fournisseurs. Dans l’exemple ci-dessous, nous étudions l’impact d’une faible quantité minimale de commande sur la position des stocks :

Quantité minimale de commande élevée

Lorsque le fournisseur a mis en place une quantité minimale de commande élevée, l’impact le plus évident est que le stock doit être détenu en quantité beaucoup plus importante. Comme le montre le graphique ci-dessous, au moment du réapprovisionnement, l’entreprise détiendra plus de 20 semaines de stock. En conséquence, les coûts de détention globaux seront très élevés, car un grand volume de stock occupera beaucoup plus d’espace dans l’entrepôt. Mais surtout, un niveau beaucoup plus élevé de fonds de roulement devra être investi afin de satisfaire la MOQ. Par conséquent, le risque d’obsolescence est beaucoup plus grand.

Cependant, le résultat d’une MOQ élevée est que le produit ne devra pas être revu ou commandé aussi fréquemment. Par conséquent, les coûts d’administration et de commande peuvent être minimisés. En outre, le risque de rupture de stock est également très faible. Après tout, l’équipe de la chaîne d’approvisionnement dispose de plusieurs semaines pour répondre à tout problème potentiel de disponibilité !

Faible quantité minimale de commande

minimum order quantity

Les faibles MOQ ont un impact très différent sur les stocks. Si les fournisseurs sont disposés à accepter une quantité minimale de commande beaucoup plus faible, les entreprises peuvent détenir un niveau de stock beaucoup plus bas et le réapprovisionner au besoin. Le véritable avantage ici est qu’un investissement moindre en fonds de roulement est nécessaire et que le risque d’obsolescence est considérablement réduit.

Le danger de commander à des MOQ inférieures est que le produit devra être revu et commandé beaucoup plus fréquemment. Cela a bien sûr un coût en termes d’administration et de traitement des commandes.

Contrairement à une MOQ élevée où la volatilité est absorbée par le fait qu’il existe un niveau de stock élevé, une MOQ basse signifie que les niveaux de stock seront probablement plus bas. Par conséquent, une faible MOQ laisse l’entreprise plus exposée aux pics de la demande et aux problèmes d’approvisionnement. Pour protéger la disponibilité contre de tels facteurs, il peut être nécessaire de détenir un niveau stratégique de sécurité ou de stock tampon.

Résumé : MOQ élevée vs MOQ faible

minimum order quantity

minimum order quantity

Comment optimiser vos bons de commande ?

Des quantités de commande disproportionnées entraînent des niveaux d’inventaire moyens élevés et coûteux et des risques inutiles liés à l’obsolescence. De même, des quantités commandées trop faibles entraînent des opérations de stockage inutiles et des coûts administratifs et de transport évitables. Alors comment les équipes de la chaîne d’approvisionnement peuvent-elles trouver l’équilibre entre la satisfaction de la MOQ et la maîtrise des coûts et des risques ?

Jusqu’à présent, nous avons parlé de la MOQ comme si elle était gravée dans le marbre. Cependant, lorsque la MOQ est faible, en réalité, le bon de commande sera très probablement bien supérieur à la quantité minimale de commande. De même, lorsque la MOQ est élevée, il est toujours possible de négocier une MOQ plus favorable ou même de trouver un autre fournisseur. Malgré tout, tous les bons de commande, les fréquences de commande et les délais de révision doivent être soigneusement étudiés !

Heureusement, c’est là que la quantité économique de commande (EOQ) entre en jeu !

En substance, la formule EOQ se concentre sur les principaux postes de coûts afin de déterminer la commande la plus rentable. En commandant les bonnes quantités, vous réduirez les dépenses opérationnelles tout en augmentant le retour sur investissement des stocks, ce qui se traduira par une optimisation intégrale des coûts totaux de votre chaîne d’approvisionnement !

Téléchargez notre guide pour percer le secret des quantités de commande optimales !

Veuillez sélectionner votre région pour voir le contenu spécifique de votre pays.

x