the pareto principle

Le principe de Pareto : aller au-delà de la règle des 20/80

Le principe de Pareto a vraiment résisté à l’épreuve du temps. Lorsque cette théorie judicieuse a été élaborée pour la première fois, qui aurait pensé que nous l’utiliserions encore plus de cent ans plus tard ?

Que savez-vous vraiment de votre assortiment ? Savez-vous quels sont les articles qui offrent la meilleure profitabilité ou ceux qui sont les plus importants pour vos clients ? De même, savez-vous quels articles vous coûtent de l’argent ? Cet article présente 5 façons dont Pareto peut vous aider à augmenter la rentabilité de votre assortiment, minimiser les risques et gérer vos stocks plus efficacement.

Ce n’est un secret pour personne : dans de nombreuses entreprises, 80 % du chiffre d’affaires est généré par seulement 20 % de l’assortiment. Étant donné qu’une telle proportion de l’assortiment semble offrir si peu de valeur à l’entreprise, on vous pardonnerait de concentrer toute votre attention sur les lignes les plus performantes. Les décisions relatives aux stocks ne doivent pas être prises à la légère et les entreprises doivent s’efforcer de gérer l’ensemble de leur assortiment aussi efficacement que possible.

Optimisez votre assortiment
Comment pouvez-vous être sûr que vous prenez la bonne décision en matière de gestion des stocks ? Après tout, si une ligne à faible rotation peut sembler être un coûteux gaspillage d’espace dans votre centre commercial, pour certains clients, ces articles pourraient bien être la principale raison pour laquelle ils achètent auprès de votre entreprise. De même, si un article n’offre qu’un rendement minime en termes de rentabilité ou de bénéfice pour le client, vaut-il la peine d’investir du temps et de l’argent pour que cet article soit toujours disponible ?

Une analyse de Pareto bien structurée peut indiquer la performance de l’assortiment et mettre en évidence les domaines qui nécessitent plus d’attention. Des niveaux de service aux décisions de stockage, les informations fournies par le principe de Pareto sous la forme d’une analyse ABC des stocks doivent être utilisées comme une force motrice pour façonner votre assortiment et optimiser les performances de tous vos articles.

Le principe de Pareto est une question de concentration
La façon dont vous définissez les limites de votre assortiment dépendra fortement des indicateurs clés de performance les plus importants pour votre entreprise. Il existe essentiellement deux objectifs principaux qui déterminent les indicateurs clés de performance : d’une part, l’accent peut être mis sur les marges bénéficiaires d’un article ou sur le chiffre d’affaires. Il est également possible de mettre de côté les éléments financiers et d’utiliser la satisfaction du client sous la forme de lignes de commande ou de transactions comme base pour construire les KPI. En outre, il convient de se poser les questions suivantes pour déterminer dans quelle catégorie se situe chaque élément :

Quels éléments doivent être regroupés ? Quels éléments ne doivent pas être regroupés ?
Quels sont les critères de base pour l’analyse ABC ?
Dynamique ou statique ? A quelle fréquence l’ABC doit-il être recalculé ?

Étape 1 : Différenciez votre niveau de service
Dans le contexte de la gestion des assortiments, un niveau de service est le pourcentage cible de toutes les pièces commandées d’un article qui peuvent être livrées à partir du stock à la première date de livraison demandée. Étant donné que les articles de la ligne A sont ceux qui sont les plus importants pour l’entreprise, tandis que les articles de la ligne C sont probablement des articles à rotation lente qui offrent un rendement beaucoup plus faible, il n’est pas utile de fixer les mêmes objectifs de niveau de service.

Pour les articles de la ligne A, l’objectif de niveau de service doit être le plus élevé des trois catégories. En revanche, si l’on considère que les articles de classe B et C sont susceptibles d’avoir un impact global plus faible sur les objectifs stratégiques de votre entreprise, la fixation d’un objectif de niveau de service excessivement élevé pourrait entraîner des coûts inutiles alors que le rendement est faible. Par conséquent, il est essentiel d’examiner attentivement les niveaux de service afin de s’assurer qu’ils sont à la fois réalistes et pertinents pour les objectifs de l’entreprise.

Étape 2 : Déterminer les bons niveaux de stock
Une fois que vous avez défini le niveau de service souhaité pour chaque classification, vous pouvez continuer à réévaluer votre politique de stock. Étant donné que le niveau de stock d’assurance diffère en fonction de l’importance de chaque article, il est enviable que les articles de catégorie A soient susceptibles d’avoir un plus grand besoin de stock de sécurité, car une rupture de stock pourrait coûter cher à l’entreprise.

Cependant, il ne s’agit pas simplement d’investir massivement dans un stock de sécurité pour vos lignes les plus performantes tout en ignorant les articles de la ligne C. Si les résultats d’une analyse ABC bien structurée peuvent être utilisés pour guider une approche différenciée des niveaux de service, un certain nombre de facteurs doivent encore être pris en compte. Par exemple, certains articles peuvent-ils avoir un impact politique sur l’entreprise et nécessiter une attention particulière ? Ou bien existe-t-il déjà des obligations contractuelles ou des obligations envers le client ?

En utilisant le principe de Pareto pour évaluer les besoins en stock de chaque catégorie, votre entreprise peut optimiser les niveaux de stock afin de garantir que, le cas échéant, la demande est couverte par un stock de sécurité tout en réduisant le stock excédentaire dans le reste de l’assortiment.

Étape 3 : Prendre des décisions de stockage plus éclairées
Outre l’optimisation des niveaux de stock, les résultats d’une analyse ABC peuvent permettre d’identifier d’autres possibilités d’affiner l’assortiment. Par exemple, certains articles de la ligne C ne valent peut-être pas la peine d’être stockés car ils n’offrent tout simplement pas une marge suffisamment importante pour justifier leur maintien en stock. Il se peut aussi qu’il y ait un certain nombre d’articles qui ne sont pas stockés actuellement et qu’il vaille mieux garder en stock à tout moment. C’est particulièrement vrai pour les articles pour lesquels le délai de livraison est long ou le niveau de fiabilité du fournisseur faible.

En utilisant les enseignements d’une analyse ABC pour décider de modifier ou non le statut de stockage d’un article, vous pouvez améliorer la satisfaction des clients en vous assurant que les articles les plus importants sont facilement disponibles. De même, en utilisant le principe de Pareto pour affiner votre assortiment, vous pouvez supprimer les articles qui ne contribuent pas à la réalisation des objectifs globaux de l’entreprise. Cela permet de libérer un fonds de roulement qui peut être réinvesti ailleurs dans l’entreprise.

Étape 4 : Optimisez ici et là
En ayant une idée claire des éléments qui ont le plus grand impact sur votre capacité à atteindre vos objectifs stratégiques, vous pouvez donner la priorité aux domaines qui nécessitent le plus d’attention. Qu’il s’agisse de prendre le temps de renégocier le délai de livraison ou la quantité commandée avec les fournisseurs ou de développer des moyens plus efficaces de gérer ces articles, les résultats de l’analyse ABC vous aideront à améliorer structurellement la manière dont vous gérez votre stock.

Si vous considérez que vos articles de la ligne A sont susceptibles d’être les plus performants, la négociation de délais de livraison plus favorables, voire de meilleurs prix, pourrait avoir un impact majeur. De même, pour les articles que vous considérez comme lents, l’occasion peut se présenter de négocier une plus petite quantité de commande, ce qui vous permettra de réduire vos stocks.

Si, au niveau de l’article, ces évolutions relativement mineures peuvent sembler n’avoir qu’un faible impact, dans l’ensemble de l’assortiment, elles peuvent rapidement s’additionner. À leur tour, ces mesures peuvent contribuer à améliorer la disponibilité globale, à réduire le coût des stocks et à améliorer l’efficacité générale. En utilisant l’analyse ABC, vous pouvez voir exactement où vous devez donner la priorité au temps et aux ressources afin d’apporter le plus de valeur à l’entreprise.

Étape 5 : Contrôle, rapport, révision
Étant donné que les quatre étapes précédentes peuvent avoir un impact potentiel important sur les performances de votre entreprise, il est important de contrôler l’efficacité des décisions relatives aux stocks afin de vous assurer que vous allez dans la bonne direction.

Bien que la valeur globale des stocks ou la disponibilité globale puissent être utilisées pour comparer les performances d’une année sur l’autre, si vous ne creusez pas un peu plus, vous ne serez pas en mesure d’identifier exactement les aspects de votre assortiment qui fonctionnent bien et ceux qui nécessitent plus d’attention. Étant donné que les niveaux de service de chaque catégorie sont susceptibles d’être déterminés par des objectifs très spécifiques, le classement des articles selon les classifications ABC est un moyen efficace de suivre l’évolution de votre assortiment.

En examinant chaque catégorie qui résulte de l’analyse ABC, vous pouvez vous faire une idée beaucoup plus précise des performances de votre assortiment. Vous avez ainsi le temps d’étudier les problèmes potentiels et de réagir en conséquence. En outre, ces catégories constituent une base solide sur laquelle vous pouvez signaler ces développements à d’autres secteurs de l’entreprise.

Obtenez votre téléchargement dès à présent !

Découvrez comment vous pouvez mettre en pratique le principe de Pareto grâce à notre guide étape par étape.

Echangez avec un expert sur vos challenges concernant les stocks

Fabrice fenyo Slimstock

Fabrice FENYÖ

Call_icon mail_icon LinkedIn_icon

Veuillez sélectionner votre région pour voir le contenu spécifique de votre pays.

x